• Suivez le Festival de Gérardmer !
ACTUALITES du Festival

La playlist de nos partenaires web

En cette fin de Festival, trois de nos partenaires web – SensCritique, Film De Culte et Grand Ecart partagent leurs films de genre fétiche. A consommer sans modération.

Le Top 3 de Jean-Mathieu Berthelot, Community Manager de SensCritique :

L’Exorciste, de William Friedkin : « Pour moi, c’est le démon qui fait tout le film. Il fait partie des plus grands « méchants » qui ont marqué le public. »
Massacre à la tronçonneuse, de Tobe Hooper : « Je trouve qu’il a très bien marché malgré son petit budget. Le réalisateur réussit à nous faire peur en un temps très court d’ 1h30. »
The Thing, de John Carpenter : « Il y a de très belle scènes, c’est un des meilleurs films de survie à voir. »

Le Top 3 de Nicolas Bardot, Rédacteur en Chef de FilmDeCulte :

L’Exorciste, de William Friedkin : « Pour sa puissance, parce qu’il est increvable, parce qu’il n’a pas peur du ridicule et parce qu’il contient la séquence qui m’a fait le plus peur au cinéma. »
House, de Nobuhiko Obayashi : « Pour sa totale liberté, sa folie furieuse, sa fantaisie poétique. Un vrai fantasme de cinéma, sans aucune limite. »
Suspiria, de Dario Argento : « Pour la pure jouissance baroque de la mise en scène. C’est aussi ce qui me plait dans le genre : les réalisateurs, encore plus qu’ailleurs, doivent se poser la question de la représentation et de la mise en scène. Je peux voir et revoir Suspiria à l’infini sans jamais me lasser. »

Le Top 3 de Jean-Nicolas Berniche, créateur de Grand Écart :

L’Au-delà, de Lucio Fulci : « Lucio Fulci c’est du baroque italien, des films aux moyens limités mais à l’imagination malsaine et sans limite. L’Au-delà c’est une porte sur l’enfer qui est ouverte… De la peur très sérieuse à l’ancienne. »
The Thing, de John Carpenter : « Juste après Halloween et NY 1997, Carpenter réalise un sommet horrifique à 100 lieues du slasher à la mode, entre le western et la SF décomplexée dans des décors somptueux et flippants. »
La Cabane dans les bois : « Un film plus récent, hommage multiréférencé aux monstres horrifiques de notre enfance, un film très original qui réussit à provoquer peur et jubilation en même temps. »