Pulsions intérieures

Du jeudi 26 au dimanche 29 janvier (entrée libre)
De 10h à 18h (17h le dimanche)
Villa Monplaisir (Espace LAC)
Vernissage : jeudi 26 janvier à 17h30

Guy Braconot (aérographe)

Cet artiste pratique l’aérographie depuis une quinzaine d’années. D’abord sur casques, il exploite son talent sur toiles depuis 6 ans, mixant parfois les techniques. Ses thèmes de prédilections : le bio mécanique, la science fiction et l’univers des Comics (Marvel, Dc Comics, etc.). Chroal, son nom d’artiste, vient du prénom de ses enfants.

Edouard Heyraud (sculpteur)

Ce plasticien, designer et décorateur exprime sa créativité depuis l’enfance. Il présente son univers fait de plastique, de métal et d’autres matières, en alliant les différents supports, aussi bien la peinture que la sculpture.

Charlotte Pasquet(peintre, sculptrice)

Amie des animaux depuis toujours, elle a trouvé chez le chat une muse idéale pour donner vie à ses toiles. C’est en 2013, lors d’une rencontre avec un squelette de faon, que l’idée de la sculpture lui est venue. Une recherche poétique et spirituelle sur la mort et la matière que les corps laissent derrière eux.

Cédric Taillefer(graphiste)

A l’aide de logiciels de graphisme, il transforme et assemble des photos de racines, coquillages, fleurs, paysages et autres, afin de créer un monde imaginaire parfois sous forme de courte animation.

Claudia Grimaldi (peintre)

Fascinée par le noir et sa représentation dans la société occidentale, elle explore la variété de cette couleur, à la recherche de la lumière – pour ses toiles illuminées – et de la matière, dans sa technique mixte influencée par son travail de sculpture.

Sandrine Mougin (créatrice)

Passionnée depuis son plus jeune âge par les montres et les horloges anciennes, elle joue avec les rouages du temps en créant des compositions originales faites de mécanisme d’horlogerie et de crânes qui symbolisent si bien le temps qui passe.

Laurent Nisi(photographe)

PEF photographie et explore des lieux abandonnés et interdits depuis 2010. Ses « visites interdites » redonnent vie à des lieux ou des objets créés par la main de l’homme puis délaissés par celui-ci.

Une sélection d’œuvres réalisées par les détenus de la Maison d’Arrêt d’Epinal sera également exposée.