La vengeance de Nicolas

Avant que le rideau tombe sur la 26e édition, que les récompenses pleuvent et qu’un film russe (Mermaid, le lac des âmes perdues) vienne clore la soirée en mettant une sirène malfaisante à la une, on aurait tort de ne pas de s’offrir un dernier shoot d’adrénaline en allant voir le revenge movie halluciné et hallucinant réalisé par Panos Cosmatos, fils d’un des barons du cinéma d’action des 80’s qui dirigea Stallone dans Rambo II et Cobra. Porté par un Nicolas Cage plus excessif que jamais et bien décidé à punir par le sang ceux qui ont brisé son bonheur familial, Mandy se vit comme une expérience violente, singulière et borderline qu’irrigue un psychédélisme cauchemardesque. Par son outrance stylistique et son humour noir omniprésent, le film revisite tous les codes d’un certain cinéma de genre des années 1980 en y injectant une bonne dose de trash. Dérangeant, violent et décalé, Mandy est une curiosité fascinante et inconfortable qui a déjà conquis de nombreux adeptes à travers le monde.

Fiche film
mandy