Julie Gayet

Présidente du Jury longs métrages

Julie Gayet étudie le chant lyrique dès l’âge de huit ans et se passionne très tôt pour la comédie. Elle part à Londres à 17 ans pour suivre les cours de Jack Waltzer, membre de l’Actor’s Studio. Elle est révélée en 1994 par Agnès Varda qui lui offre un rôle important dans le long métrage Les Cents et Une nuits. Deux ans plus tard, elle incarne une junkie dans Select Hotel de Laurent Bouhnik et tourne dans la comédie romantique Delphine 1, Yvan 0 de Dominique Farrugia, compositions pour lesquelles elle obtient le Prix Romy Schneider. Louée pour son naturel, Julie Gayet se plaît à changer d’allure et à naviguer d’un registre à l’autre, de la comédie (Clara et moi d’Arnaud Viard (2004), Un baiser s’il vous plaît d’Emmanuel Mouret (2007) ou Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier, pour lequel elle est nommée en 2014 au César de la meilleure actrice dans un second rôle) au drame expérimental (Carré Blanc de Jean-Baptiste Léonetti, 2011), en passant par le film familial (Poly de Nicolas Vanier, 2020). En 2007, elle crée la société de production Rouge International avec Nadia Turincev. Le premier film mis en chantier est Huit fois debout de Xabi Molia (2009), dans lequel elle tient également le rôle principal. Elle produit ensuite plus d’une trentaine de films, dont Grave de Julia Ducournau, Grand Prix du Festival de Gérardmer 2017, Visages Villages de JR et Agnès Varda, présenté au Festival de Cannes 2017, L’Insulte de Ziad Doueiri, nommé à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2018, ou plus récemment le documentaire Les Joueuses de Stéphanie Gillard (2020), sur l’équipe féminine de football de l’Olympique Lyonnais. Egalement réalisatrice, elle co-signe en 2013 avec Mathieu Busson le documentaire Cinéast(e)s dans lequel plus de 20 réalisatrices se confient sur leur métier et sur la place des femmes dans le cinéma. Julie Gayet sera prochainement à l’affiche du premier film fantastique de Sébastien Bailly, Comme une actrice, aux côtés de Benjamin Biolay et Agathe Bonitzer.

Julie Gayet studied opera singing from the age of eight and showed a very early passion for acting. She left for London at 17 to study under Jack Waltzer, a member of the Actors Studio. She was discovered in 1994 by Agnès Varda, who offered her a major role in the feature film One Hundred and One Nights. Two years later, she played a junkie in Laurent Bouhnik’s Select Hotel and performed in Dominique Farrugia’s romantic comedy Delphine: 1 – Yvan: 0, performances which earned her the Romy Schneider Award. Praised for her naturalism, Julie Gayet enjoys transforming herself and shifting registers, from comedy (Arnaud Viard’s 2004 Clara and Me, Emmanuel Mouret’s 2007 Shall We Kiss? and Bertrand Tavernier’s The French Minister, which earned her a 2014 Best Supporting Actress César nomination) to experimental drama (Jean-Baptiste Léonetti’s 2011 Carré Blanc) by way of family drama (Nicolas Vanier’s 2020 Poly). In 2007, she founded the production company Rouge International with Nadia Turincev. Their first film was Xabi Molia’s 2009 Eight Times Up, in which she also played the lead role. She went on to produce over 30 films, including Julia Ducournau’s Raw, 2017 Gérardmer Festival Grand Prize winner, JR and Agnès Varda’s Faces Places, presented at the 2017 Cannes Film Festival, Ziad Doueiri’s The Insult, nominated for the 2018 Best Foreign Film Oscar, and most recently Stéphanie Gillard’s 2020 documentary The Squad, about the Olympique Lyonnais women’s football team. A director as well, she co-helmed the 2013 documentary Cinéast(e)s with Mathieu Busson, interviewing over 20 female directors about their craft and the status of women in film. Julie Gayet will next appear in Sébastien Bailly’s first fantasy film, Comme une actrice, alongside Benjamin Biolay and Agathe Bonitzer.

© Tim

Le jury des longs métrages

Julie Gayet

Julie Gayet

4 janvier 2022

Alexandre Aja

Alexandre Aja

4 janvier 2022

Suliane Brahim

Suliane Brahim

4 janvier 2022

Valérie Donzelli

Valérie Donzelli

4 janvier 2022

Mélanie Doutey

Mélanie Doutey

4 janvier 2022

Bertrand Mandico

Bertrand Mandico

4 janvier 2022

Grégory Montel

Grégory Montel

4 janvier 2022

Pascal-Alex Vincent

Pascal-Alex Vincent

28 décembre 2021